Éloge funèbre : ce qu'il faut savoir

Éloge funèbre : ce qu’il faut savoir

Grands titres

Éloge funèbre : ce qu’il faut savoir

Lorsqu’on perd un proche qui avait toute son importance dans notre vie, il est de coutume de prononcer un discours sur lui lors de ses obsèques. C’est en effet l’un des derniers moyens de lui rendre un hommage personnalisé et de raconter à toute l’assemblée présente à quel point le défunt pouvait être important pour nous. De ses valeurs à ses qualités, en passant par les grands moments de sa vie et les souvenirs partagés avec lui, un éloge funèbre peut passer en revue une multitude d’éléments. 

Mais alors, comment s’y prendre lorsque l’on n’a jamais effectué cet exercice et que l’on doit faire face au chagrin du deuil ? Comment le préparer ? Et surtout, qui peut faire ce type de discours lors d’un enterrement ? C’est ce que nous allons voir ensemble. 

Qu’est-ce qu’un éloge funèbre ? 

Comme nous l’avons vu en introduction, un éloge funèbre est un discours public ou une oraison faite devant témoins. Celui-ci a pour but d’honorer la mémoire d’une personne disparue, et ce, pendant la cérémonie funéraire de ses obsèques.  

Notons toutefois que si l’éloge funèbre est le plus souvent prononcé dans l’église, il peut aussi l’être au crématorium ou directement au cimetière lors de l’inhumation. 

Comment préparer un éloge funèbre ? 

Étant donné les émotions et le chagrin générés par le deuil, il peut être particulièrement compliqué d’écrire l’éloge funèbre avant de le prononcer à la cérémonie. Cette tâche est d’autant plus complexe que l’enterrement a lieu dans les jours qui suivent le décès, à un moment où la peine est sans doute la plus vive. 

Il ne faut donc pas craindre d’être tiraillé entre différents sentiments, ni même de montrer son chagrin dans ce discours si important. L’essentiel est de parler avec son cœur, en sachant qu’il n’existe pas de discours type ni de règles pour l’écriture d’un éloge funèbre, car chaque deuil est unique. 

  • Rassembler les souvenirs 

Afin de pouvoir rendre un dernier hommage à la hauteur de la relation entretenue avec le défunt, il est judicieux de se replonger dans les bons souvenirs et les moments joyeux passés avec lui. Anecdotes de vie, photos, vidéos, etc., prenez le temps de rassembler tous les éléments dont vous disposez, pour faire une sélection de ce qui vous semble le plus parlant. 

N’hésitez pas non plus à solliciter le reste des proches, pour vous remémorer des souvenirs plus flous ou encore pour découvrir d’autres témoignages et anecdotes que vous ne connaîtriez pas.  

  • Répondre à quelques questions 

De manière générale, voici quelques questions qui peuvent trouver des réponses dans l’éloge funèbre que vous préparez : 

– Que signifiait le défunt à vos yeux ?[Saut de retour à la ligne]- Quel est votre souvenir le plus heureux avec lui ?[Saut de retour à la ligne]- Qu’est-ce qui va vous manquer le plus ?[Saut de retour à la ligne]- Quels étaient les talents et les passions du défunt ?[Saut de retour à la ligne]- Que savez-vous de ces valeurs et idéaux ?[Saut de retour à la ligne]- Quelles sont les épreuves qu’il a traversées ou dont il s’est relevé ?[Saut de retour à la ligne]- Avez-vous pu lui dire tout ce que vous souhaitiez avant son décès ? 

  • Trouver le bon ton 

Finalement, lors de la préparation de l’éloge funèbre, le plus dur reste de trouver le bon ton. Est-ce que vous voulez être sérieux, spirituel, humoristique ou poétique ? Les proches craignent souvent de faire dans l’originalité, car cela peut sembler être un manque de respect envers le défunt. 

Pourtant, au-delà de considérer les réactions de toutes les personnes présentes lors des obsèques, il faut surtout prendre en compte la personnalité du ou de la disparu(e). Était-il un original ? Était-ce un artiste ? Était-il un amoureux des traditions ? En d’autres termes, pour trouver le ton le plus juste, il faut vous demander quel est le genre de discours que le défunt aimerait entendre. 

Dans tous les cas, pour pouvoir partager vos émotions avec le plus grand nombre, choisissez des mots simples et des tournures à la portée de tous. Et enfin, si vous en avez l’envie, n’hésitez pas à inclure de l’humour dans l’éloge funèbre, surtout s’il vient accentuer des paroles positives. C’est encore plus judicieux si la personne décédée était connue pour ses blagues. 

Attention, il reste préférable d’éviter les souvenirs embarrassants qui pourraient blesser ou vexer certaines personnes présentes à la cérémonie. 

Crédit photo : Getty

Crédit photo : Getty

Autres articles

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?
Accompagnement

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?

A l’origine, la doula est une servante qui accompagne la future maman afin que l’accouchement et la naissance de son enfant soit des moments positifs

Accompagnement

L’accompagnement des familles en deuil

Les membres de la famille sont certes présents pour se soutenir mutuellement, mais cela n’est pas toujours suffisant. Gérer sa propre douleur et celle des autres n’est pas possible pour tout le monde.

Autres articles

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?
Accompagnement

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?

A l’origine, la doula est une servante qui accompagne la future maman afin que l’accouchement et la naissance de son enfant soit des moments positifs