Comment gérer ses émotions après la perte d’un proche ?

Comment gérer ses émotions après la perte d’un proche ?

Grands titres

Comment gérer ses émotions après la perte d’un proche ?

Le choc émotionnel qui suit le décès d’un proche peut paraître accablant. S’il s’agit d’une étape par laquelle on passe tous au moins une fois, celle-ci peut s’avérer très complexe à traverser, au point d’avoir parfois des conséquences graves sur les vivants proches du défunt. Il faut dire qu’en plus de pleurer la perte d’un être cher, accepter la nature de sa disparition, en fonction des circonstances concernées, peut rendre la tâche encore plus difficile. 

Pourtant, même si l’on ne se remet jamais vraiment du décès d’un proche, il existe quelques astuces qui peuvent permettre de mieux gérer ses émotions et son chagrin, jusqu’à l’acceptation de cet événement inéluctable. 

Faisons un point pour vous aider à traverser ce moment délicat. 

Accepter d’entamer le processus de deuil 

Peu importe la relation que vous entreteniez avec la personne décédée, il est essentiel de ne pas lutter contre les émotions liées au deuil. De même, il faut garder à l’esprit que nous avons tous différentes manières de faire face à la perte d’un être aimé. Par conséquent, peu importe ce que vous ressentez, vous ne devez jamais ressentir de culpabilité face à vos réactions. 

De plus, faire le deuil d’une personne chère à son cœur demande du temps et ne se fait pas du jour au lendemain. Pour certains d’entre nous, ce souvenir douloureux perdure de nombreuses années, même si le temps aide à apaiser le chagrin. 

Dans tous les cas, le deuil comprend plusieurs étapes, entre déni, colère, dépression et acceptation. Mais le chagrin peut aussi prendre la forme de différentes vagues, qui vous envahissent, puis vous laissent tranquille, avant de revenir finalement à la charge. Il n’y a pas de chemin unique à emprunter. 

Chercher du soutien et de l’aide 

Même si l’on est tenté de traverser le deuil seul en se coupant des autres pendant cette période, il faut garder à l’esprit que le fait d’être entouré facilite les choses. Que ce soit en vous apportant du soutien ou en vous changeant les idées, il y a de multiples façons de redonner du sens à votre vie et d’honorer la mémoire du défunt. 

N’hésitez donc pas à vous appuyer sur vos amis et votre famille. De même, sachez exprimer de quoi vous avez besoin, qu’il s’agisse de l’organisation des obsèques ou de choses plus personnelles. Adressez-vous aux personnes qui savent écouter et dont la présence vous réconforte. Nul besoin d’échanger, une oreille attentive peut suffire. 

Vous pouvez aussi rejoindre un groupe de soutien au deuil, car partager son chagrin et ses sentiments avec des personnes qui vivent la même chose peut permettre d’exorciser sa souffrance. C’est aussi l’occasion d’obtenir des conseils, voire d’aider en retour et de vous sentir utile à votre tour. 

Enfin, consulter un psychologue ou rencontrer un conseiller en gestion du deuil est un choix que font de plus en plus de personnes lorsque leur chagrin devient trop accablant. Il faut dire que la puissance de la psychologie n’est plus à prouver et que faire confiance à un professionnel peut aider à surmonter des situations et émotions trop difficiles à partager. 

Célébrer la vie de l’être aimé 

Ce n’est pas parce qu’une personne est décédée que vous devez tourner la page et ne plus penser à elle. Bien au contraire, une fois les obsèques passées, instaurer un petit rituel, en souvenir de la vie du défunt, peut être une excellente façon de conserver sa mémoire et de traverser le deuil. 

Vous pouvez par exemple tenir un journal dans lequel vous parlez à la personne décédée, quitte à lui dire des choses que vous n’avez jamais pu faire de son vivant. C’est en effet un excellent moyen de libérer ses émotions et d’avancer dans le processus. 

Également, vous pouvez construire un mémorial ou un autel quelque part dans votre logement. Celui-ci n’a pas besoin de prendre trop de place ; une photo et une bougie posées sur une étagère ou un guéridon suffisent. Planter un arbre ou des fleurs dans son jardin et aménager cette zone sont aussi autant d’excellentes façons de garder intact le souvenir du défunt. 

Enfin, le plus beau des hommages reste sans doute de continuer à faire les choses que vous faisiez ensemble, comme si vous les viviez pour deux. Événements sportifs, spectacles ou longues balades dans la nature, retrouver la paix après un deuil passe aussi par la mise en place d’une routine de mémoire. 

Crédit photo : Getty

Crédit photo : Getty

Autres articles

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?
Accompagnement

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?

A l’origine, la doula est une servante qui accompagne la future maman afin que l’accouchement et la naissance de son enfant soit des moments positifs

Accompagnement

L’accompagnement des familles en deuil

Les membres de la famille sont certes présents pour se soutenir mutuellement, mais cela n’est pas toujours suffisant. Gérer sa propre douleur et celle des autres n’est pas possible pour tout le monde.

Autres articles

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?
Accompagnement

Pourquoi faire appel à une thanadoula ?

A l’origine, la doula est une servante qui accompagne la future maman afin que l’accouchement et la naissance de son enfant soit des moments positifs